Les stations de mesure : une composante du dispositif intégré

Mots clés

Concentration polluants Mesures Open-Data

Les stations de mesure : une composante du dispositif intégréstation de mesure

Les stations de mesures sont un des outils du dispositif régional de surveillance, avec l'inventaire des sources d'émissions et les plateformes de modélisation régionales et urbaines. Atmo Occitanie, dispose de 45 stations permanentes et 10 stations temporaires.

 

Qui décide de la répartition des stations sur l’ensemble du territoire régional ?

La localisation, ainsi que le nombre de stations de mesures sur un territoire donné, répondent à des exigences réglementaires définies au niveau européen selon les niveaux de pollution et le nombre de personnes résidant dans la zone concernée (Directive 2008/50/CE).

En complément, pour répondre à des enjeux spécifiques à la région, la mise en œuvre de partenariats locaux avec des activités émettrices (aéroports, industries, …) ou des collectivités, permet d’installer des dispositifs de mesures.

La démarche de mise en place d’une station peut durer de plusieurs mois à un an et, est donc encadrée par une réglementation. Différents critères, sur la base de mesures préalables à l’implantation et d’informations sur le site et ses environs, permettent de s’assurer que le lieu retenu permettra de répondre à l’objectif de la future station.

Les caractéristiques du dispositif de mesures et son évolution sont définies pour une durée de 5 ans dans le Plan de Surveillance de la Qualité de l’Air (PRSQA).

 

Je suis un particulier et je souhaite qu’une station de mesure soit installée dans ma rue/commune ?

Atmo Occitanie n’intervient pas à la demande des particuliers.

Si vous êtes confronté à un phénomène de pollution, il est recommandé de vous adresser à la mairie de votre commune qui peut intervenir en vertu de son pouvoir de police. Le Maire est en effet garant du respect du règlement sanitaire départemental qui impose des prescriptions en matière d’hygiène et de salubrité publique qui doivent permettre de résoudre les principaux problèmes de nuisances quotidiennes (dont les émissions polluantes environnantes).

Dans les grandes agglomérations, les Services Communaux d’Hygiène et de Santé organisent les opérations de santé publique au niveau de leur commune. Ils remplissent les missions de police du Maire en matière de salubrité et surveillent l’application des dispositions relatives à la protection générale de la santé publique.

Publications liées

Ailleurs sur le web

Directive 2008/50/CE concernant la qualité de l’air ambiant et un air pur pour …

LCSQA : Conception, implantation et suivi des stations françaises de surveillan…